Une société israélienne capable de pirater des données dans le cloud

Encore une fois, le nom de la société NSO est cité pour ses capacités d’intrusion numérique. Après avoir démontré qu’elle pouvait craquer un iphone grâce à son logiciel de hack « pegasus », la firme israélienne laisse entendre qu’elle est en mesure de récupérer toutes données stockées sur les cloud d’Apple, Google, Facebook, Amazon ou Microsoft.

Le cloud est-il pour autant un lieu ou vos données personnelles ou professionnelles sont en libre accès. Non, si vous prenez un minimum de précautions dans l’usage que vous en faite et si vous chiffrez vos données avant leur envoi sur les serveurs. De préférence choisissez une solution de chiffrement sans aucun lien avec le fournisseur de cloud. Par ailleurs, il est important de choisir avec soin votre solution cloud. Celui-ci doit impérativement être en Europe pour bénéficier de la protection du cadre RGPD et ne pas appartenir à une société américaine qui est contrainte par le « cloud act » de donner libre accès aux services américains aux données qu’elle héberge, même hors du sol américain.

La sûreté ce n’est pas de craindre l’évolution mais de la maitriser !