Un modèle générique de caméra de vidéo surveillance chinois , nommé « Wireless IP Camera (P2P) WIFICAM » présente un niveau de vulnérabilité tel que les failles ne peuvent qu’avoir été générées volontairement.

Au mois de novembre, nous signalions la révélation de back-doors dans des smartphones génériques de type Android.

l’analyse reste la même, ces produits sont fabriqués, en premier lieu pour le marché intérieur chinois. Dans une économie et une société plus que jamais sous contrôle, les entreprises ne peuvent pas ne pas collaborer avec les services de sécurité de l’Etat, quand elles ne leurs appartiennent pas directement. Elles acceptent donc d’installer des backs-doors afin de surveiller la population chinoise mais également les visiteurs étrangers (voyage d’affaires!!).

Quand ces outils sont exportés, ils sont tout aussi facilement activables contre leur hôtes.

Pensez-y la prochaine fois que vous sourirez à votre caméra made in China.

https://www.nextinpact.com

 

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail