http://ow.ly/D4gB30nRu2g

En Suède, une personne travaillant dans un secteur d’une technologie de pointe, a été arrêtée. Elle est suspectée d’être un agent des services de renseignement russes. Cette affaire nous rappelle que, même à l’époque des cyber-attaques, le recrutement de sources humaines reste un moyen des plus efficaces pour obtenir des informations stratégiques ou sensibles. La combinaison de capteurs différents (sources ouvertes, humaines, techniques ou opérationnelles) optimise une attaque.

A ce jeu, les services de renseignement russes, civils ou militaires, qui ont toujours eux des départements de renseignement technologique, sont des outils redoutables. La Russie n’est, d’ailleurs, pas la seule à utiliser les moyens étatiques sur des objectifs technologiques et économiques.

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail