Kaspersky, agent des services de renseignement russes ?

Le gouvernement américain n’autorise plus l’usage des antivirus et logiciels de sécurité de Kaspersky

Le célèbre anti-virus installé sur des millions d’ordinateurs dans le monde est désormais interdit dans l’administration américaine. Il serait un outil des services russes. C’est ce que croit les autorités états-uniennes (bien placées pour parler d’agents d’influence russes…) et ce qu’affirme Bloomberg dans un récent article.

Sur un sujet aussi sensible, aussi régalien que la sécurité numérique, comment imaginer un instant que les tout puissants services de renseignement russes s’intéressent à une entreprise privée dont le siège social est à Moscou !

Même les américains ont le droit d’être parano ! A moins d’y voir un lien avec le conflit que kaspersky a avec Microsoft !

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail