https://www.undernews.fr/reseau-securite

Un article très intéressant qui reprend une étude et des recommandations de Osterman Research, un cabinet américain spécialisé dans la sécurité des réseaux. Il évoque le développement du harponnage (phishing) comme méthode employée par les cyber-criminels ou cyber-espions.

En effet, plutôt que de mettre en œuvre la force brute (dictionnaires de milliards de mots de passe possibles) et des algorithmes complexes, ils préfèrent utiliser des techniques de manipulation humaine (ingénierie sociale) largement facilitées par un travail d’environnement des cibles potentielles rendu plus facile par les multiples informations que nous laissons volontairement en libre disposition sur les réseaux.

Toute politique de sécurité informatique doit prendre en compte et protéger le maillon le plus faible, et pourtant le plus créatif, l’humain. Il convient également d’être conscient que le renseignement économique ne se résume pas à l’intrusion numérique, il déroule un ensemble de techniques à la fois cumulatives et complémentaires.

La formation à la sécurité des informations doit être globale…

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail