Non celle-ci est particulièrement grave par la nature des informations qu’elle rapatrie vers la Chine : IMEI, IMSI, SMS, historiques… .

De quoi avoir un contrôle permanent sur l’ensemble de vos échanges voix et data. Grave également par l’identité des principaux équipementiers qui utilisent ce firmware : Huawei et ZTE. De nombreux rapports gouvernementaux ou parlementaires (américains, australiens, canadiens ou de l’Union européenne) ont mis en évidence, ou pour les plus timorés suspectés, les liens de ces deux entreprises avec les services de renseignements chinois. Le président de Huawei, Ren Zhengfei, est même un ancien ingénieur des services de renseignement de l’armée populaire.

Grave enfin parce que Huawei et ZTE, ce ne sont pas que des téléphones mais également des serveurs et des centraux téléphoniques, de plus en plus présents dans nos entreprises stratégiques.

www.silicon.fr

Facebook Twitter Google+ Linkedin Mail